• Wendy Baqué

Les chroniques d'Antiigone : Prendre du recul - Marielle R.

Bonjour tout le monde ! 👋


Aujourd’hui, je vous parle d’un roman auto-édité par une auteure que j’ai connue sur Wattpad : « 𝓟𝓻𝓮𝓷𝓭𝓻𝓮 𝓭𝓾 𝓻𝓮𝓬𝓾𝓵 » de Marielle R. Si c’est son premier roman commercialisé, elle n’en est pas à son premier coup d’essai et nous offre des écrits d’une qualité remarquable, grâce à une plume douce et juste et des sujets marquants. Cela se confirme avec ce roman MXM que j’ai dévoré en quelques jours seulement.


Mais de quoi ça parle ?


Jérôme, professeur presque à la retraite, ressent le besoin de prendre de la distance par rapport à son quotidien et à ses relations. Pour cela, quoi de mieux que d’initier le parcours de Saint-Jacques de Compostelle afin de contempler la nature et de rester seul avec ses pensées au rythme de sa marche ? Soutenu par son neveu, ce dernier se lance dans ce périple qui lui en fera voir de toutes les couleurs, lui qui n’est pas sportif. C’est au cours d’une averse qu’il croise la route de Vincent qui l’oriente vers l’auberge tenue par sa sœur, le temps d’une pause. Pause qui se transformera en séjour de longue durée dans ce petit village de montagne au sein duquel Jérôme retrouve la paix. La paix, seulement ? Et si Vincent y était aussi pour quelque chose, dans cette pause en dehors du temps ?

Avec ce roman, Marielle nous invite à l’introspection, au rythme des pas de Jérôme. Chacun de nous n’a-t-il pas, au moins une fois, ressenti l’envie, le besoin, de prendre du recul, comme le titre le dit, pour faire le point sur sa vie ? Se retrouver avec soi-même peut être bénéfique comme très perturbant pour qui n’a pas l’habitude. Cela va-t-il permettre à Jérôme de ne plus ressentir de coup de mou ?

LES SUJETS ABORDES

Ce roman est aussi l’occasion d’aborder plusieurs thématiques fortes et parfois taboues, comme l’homosexualité – et son malheureux corollaire : l’homophobie –, le regard de l’autre, les drames familiaux ou encore la confiance en soi, en l’autre, au sein d’une relation amoureuse. Tout cela est parfaitement traité et mis en exergue par Marielle qui nous pousse à nous questionner, à nous dépasser, à voir au-delà de nos préjugés.


Ainsi, nous avons là une histoire authentique et remplie d’humanité. Elle nous montre que l’homophobie, surtout si elle a lieu dans le cercle familial, peut faire encore plus mal, et que le regard des autres peut faire office de véritable diktat. Mais ses personnages forts, chacun à leur manière, prouve que l’on peut s’en affranchir.

LES PERSONNAGES

Les personnages apparaissent très bien développés, à la psychologie approfondie et cohérente avec leur vécu. J’ai beaucoup apprécié d’avoir des personnages plus âgés qu’habituellement. Cela apporte une certaine maturité au récit qui me manquait dans ce genre de romances, et permet d’aborder d’autres problématiques que l’on retrouve peu dans cette littérature. Chacun, au contact de l’autre, dévoile sa part d’ombre et ses doutes pour devenir le meilleur de lui-même. On peut facilement s’identifier à eux, même si nous n’avons pas leur âge, et là est la force, selon moi, de ces personnages et des problématiques qu’ils traversent.

LES EMOTIONS

Les émotions qui se dégagent de leur histoire sont omniprésentes et très bien mises en scène. On pleure et on rit, on a peur et on s’émerveille avec Jérôme et Vincent. L'auteure nous met du baume au cœur et nous fait fondre par moments, sans nous faire oublier la dureté de la vie.

LA PLUME DE L'AUTEURE

La plume de Marielle est fidèle à elle-même, fluide et agréable à lire, témoignant d’une très bonne maîtrise de la langue, avec un vocabulaire riche et varié. En parfaite alternance avec des passages plus narratifs, au cœur des pensées de Jérôme ou Vincent, les dialogues apportent une touche de dynamisme supplémentaire au récit et dévoilent la personnalité de nos protagonistes. Ses descriptions – physiques, émotionnelles et des lieux de l’action – me sont apparues très vivantes et m’ont permis de me projeter dans son roman sans difficulté pour imaginer chaque scène.

POUR CONCLURE...

En résumé, j’ai passé un agréable moment de lecture sur la route de Compostelle et dans ce joli village, en compagnie de Vincent et Jérôme. Je ne suis pas prête d'oublier ces deux hommes à la personnalité bien développée et qui nous montrent que l'on peut triompher des diktats du regard de l'autre. Les thématiques abordées dans ce roman m'ont fait réfléchir et sont très bien mises en scène pour donner de la profondeur au récit. Le tout est porté par la plume douce et fluide de l'auteure qui nous offre une histoire inoubliable ! Elle nous rappelle l'importance de prendre du recul face à nos problèmes de la vie de tous les jours. Ainsi, je vous recommande vivement ce livre !

POUR SE PROCURER LE LIVRE

Vous aussi, prenez du recul, au format numérique et papier : https://www.amazon.fr/Prendre-du-recul-Marielle-R-ebook/dp/B09BJWBCJ2/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8

POUR SUIVRE L'AUTEURE

Suivez toute l’actualité de Marielle R sur son profil Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100010026402674


Et vous, connaissez-vous ce livre ? Vous fait-il envie ? Dites-moi tout en commentaire ! 💬


Merci beaucoup de m'avoir lue. Pour suivre toute mon actualité et ne passer à côté d'aucune chronique, pensez à vous abonner au blog, à ma page Facebook ou encore mon compte Instagram. 😉 Tous les liens sont disponibles ➡ par ici. ⬅


À très bientôt pour une prochaine chronique !



17 vues0 commentaire